Digital learning, erreurs à éviter : (4/5) des contenus trop longs

Digital learning, erreurs à éviter : (4/5) des contenus trop longs

A l’ère du numérique et de l’abondance des stimuli extérieurs (sonnerie du téléphone, bip de message, notifications, etc.) notre attention est de plus en plus dispersée !

Face à ce flux important d’informations que nous recevons et aux changement de nos modes de vie, les modes d’apprentissage sont en constante évolution et les besoins en termes de formation sont de plus en plus complexes à satisfaire.

Les apprenants veulent pouvoir se former en tout moment, n’importe où et sur n’importe quel appareil et surtout en toute efficacité : l’utilisateur veut être capable d’appliquer immédiatement tout en étant engagé et diverti.

Pour répondre à cette mutation de l’expérience utilisateur en situation de formation, les contenus de formation doivent pouvoir être courts, efficaces et attrayants. D’où la tendance du “Micro-learning” ou du “Bite Sized learning” qui ont pour principe de base de granulariser les séquences de formation en séquences de courtes durées (jusqu’à 15 mn maximum) parsemées de pauses pédagogiques pour raviver l’attention de l’apprenant.

Comment réussir ce challenge pédagogique ?

Tout est question d’objectifs pédagogiques ! Découpez vos objectifs en sous-objectifs : chaque objectif doit être spécifique et pouvoir aboutir sur une tâche précise. Le découpage des objectifs doit se faire selon une progression logique afin que l’utilisateur puisse facilement se positionner et se retrouver dans le parcours de formation.

Exemple de découpage en grains pédagogiques « Techniques d’animation ».

A vos ciseaux pour des parcours de formation à la fois flexibles et efficaces !

Pour bénéficier de notre conseil pour le choix de votre futur solution DL, n’hésitez pas à nous contacter ! contact@proactech.net 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.