Capter l’attention pour une meilleure rétention !

Capter l’attention pour une meilleure rétention !

Quand on consulte un cours en ligne, c’est parce qu’on veut apprendre quelque chose de nouveau, cela paraît une évidence. Pourtant, la plupart du temps l’apprenant aura du mal à garder son attention de bout en bout et donc n’atteint pas l’objectif d’apprentissage.   Des contenus de formation peu captivants tant sur la forme que sur le fond sont souvent la cause du décrochage de l’apprenant qui ira chercher une source de formation ailleurs, ou pire changera carrément d’activité. 

Cette problématique du maintien de l’attention de l’apprenant se pose de plus en plus dans l’environnement technologique actuel :fenêtre pop-up, SMS, notifications en tous genres, appel téléphonique, nouvelle publication sur les réseaux sociaux, etc. Des stimuli qui viennent facilement détourner l’attention de l’apprenant et interférer dans son apprentissage. Il n’a jamais été aussi difficile qu’aujourd’hui de se concentrer sur des tâches d’apprentissage autonome.

Pour mieux comprendre ce phénomène que nous observons tous intuitivement, penchons-nous sur le fonctionnement du cerveau. Bien que le cerveau humain soit doté d’une capacité extraordinaire à traiter une multitude d’informations, mais il lui est difficile de traiter toutes ces informations de façon efficace.

Aujourd’hui, le défi du digital learning est d’abord de capter l’attention de l’apprenant jusqu’à ce qu’il puisse atteindre les objectifs d’apprentissage visés par le module. Quels sont ces stimuli et comment les mettre en pratique ? 

Voici pour vous le premier stimulus de la semaine  : l’intérêt pédagogique

Comment fonctionne notre cerveau ?  Notre cerveau a pour principale fonction de capter les stimuli qui sont les plus engageants. Moins le cours sera engageant moins le cerveau pourra se concentrer et plus l’apprenant sera facile à distraire

Quelle solution pédagogique ? Pour créer des cours qui captent l’intérêt, il est important d’intégrer des situations d’apprentissage qui ont du sens pour l’apprenant.  Des situations proches de son milieu professionnel ou encore de la vie courante. Nous pouvons aussi maximiser l’intérêt de l’apprenant vis-à-vis d’un cours en faisant correspondre les objectifs du cours à ses besoins personnels et/ou professionnels et ce à travers l’individualisation ou encore la personnalisation. C’est ce qu’on appelle plus communément l’adaptive learning. Grâce au développement de l’Intelligence Artificielle, la machine sera en mesure de proposer le bon apprentissage à la bonne personne au bon moment, de l’accompagner dans sa progression en fonction de son propre rythme.

Prochain stimulus : L'ÉMOTION !

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.