Mettre en place une solution LMS : pourquoi ? pour qui ? comment ?

Mettre en place une solution LMS : pourquoi ? pour qui ? comment ?

Le LMS ou Learning Management System est l’application qui permet de gérer les processus et contenus de formation dans un dispositif de digital learning.

Pourquoi le choix du LMS est-il si important ?

Le LMS est une pièce maitresse dans un dispositif e-learning car il est le reflet, le réceptacle et le résultat de toute l’ingénierie de digital learning, intégrant à la fois la stratégie pédagogique, les processus de gestion de la formation, les acteurs du dispositif, les indicateurs de suivi et bien sûr les contenus de formation. Pour bien choisir un LMS, il faut d’abord avoir conceptualisé le dispositif de digital learning avec toutes ses grandes lignes pédagogique, organisationnelle, humaine et technique pour être sûr d’avoir une idée suffisamment précise des fonctionnalités requises. Si tel n’est pas le cas, il faut choisir un partenaire qui offre suffisamment de flexibilité, notamment pour développer des reporting adéquats, applications mobiles, intégrer dans des systèmes d’information, ou toute amélioration ou développement spécifique. De toutes les façons, les besoins en terme de digital learning sont très évolutifs et il est important de miser sur une solution évolutive qui peut vous ressembler dans les différentes phases de votre dispositif.

L’autre élément qui nous pousse à bien réfléchir avant le choix du LMS, c’est qu’il n’est pas facile de faire marche arrière. Même si les contenus obéissent à des normes d’interopérabilité bien précises (SCORM ou XAPI) qui ne posent généralement pas trop de problème lors d’un changement de plateforme, une fois que les administrateurs et formateurs maîtrisent la plateforme et que le LMS a collecté des données sur des années de formation des apprenants, cela a un coût de changer d'environnement. Cela est d’autant plus vrai quand le LMS est installé dans une instance dédiée à l’organisation, ce qui nécessite un investissement encore plus conséquent.

Quelles fonctionnalités choisir et pour qui ?

  • Secteur Corporate :

En plus des fonctionnalités standard que l’on peut attendre d’un LMS en ce qui concerne la gestion des apprenants et de la formation, les entreprises publics et privées sont demandeurs de :

  • reporting évolués et diversifiés,
  • une grande flexibilité et facilité dans la gestion des parties prenantes de la formation (administrateurs, managers, tuteurs, experts, etc.),
  • outils de communication adaptés chat, forums, notifications, questionnaires de satisfaction, afin de motiver et de soutenir les efforts des collaborateurs,
  • intégration d’autres systèmes d’information pour la création automatique des utilisateurs et l’échange de reporting par exemple. Ce qui est possible à travers des Web services sécurisés permettant le transfert et la récupération d’informations à partir d’autres application,
  • outils de gamifications : badges, certificats, leader board, etc.
  • outils de quiz,
  • et autres fonctionnalités.

  • Organismes ou revendeurs de formation :

Certains organismes détiennent une expertise et souhaitent commercialiser leurs propres contenus de formation sur la plateforme LMS, la plateforme doit leur offrir une facilité pour intégrer leur contenu, gérer les durées d’inscriptions, catalogues de formation, personnaliser des parcours en blended learning et formules d’accès en toute simplicité. La plateforme doit permettre à ces organismes de décerner des Attestations de formation entièrement personnalisables.

  •  Etablissements scolaires, et écoles supérieures :

Un système de gestion de formation pour ce secteur doit permettre de développer et de faire passer des examens de multiples façons : quiz autocorrectifs, Questions de rédaction avec correction du professeur, devoirs et rapports notés à rendre, agendas de formation. Il permet également aux professeurs d’effectuer en toute simplicité la curation de contenu sur internet, notamment les vidéos Youtube avec la possibilité de conserver le tracking.

  •  ONG avec de multiples centres de gestion de formation et un public hétérogène :

Les organisations Non gouvernementales ont la particularité de gérer des populations ayant des niveaux très hétérogènes de formation. Ainsi, ces organismes ont besoin d’un système qui permet de prendre en charge l’apprenant dès son inscription au centre, son profiling à travers des questionnaires, le test de positionnement pour définir son niveau sur les différentes thématiques, jusqu’à sa formation et son évaluation final. Tout ceci mappé sur un système de suivi et d’évaluation des compétences. Ce billet que nous avions publié dans ce blog fournit plus de détail sur ce sujet dans le cas des formations pour l'employabilité.

Quelles sont les nouvelles tendances ?

Le mode SaaS multi-client en marque blanche :

Un LMS commercialisé en mode SaaS signifie que le client n’a pas besoin d’une installation qui lui est dédiée, mais paie simplement une mise à disposition annuelle pour un certain nombre d’apprenants. Un LMS en mode SaaS peut gérer plusieurs entités clients dans une même instance de code de façon totalement transparente (Multi-tenant) et en mode marque blanche (White-labeling). De ce fait, une même entité client peut avoir ses propres entités séparées, ce qui le rend pratique pour une utilisation en mode Revendeur ou pour des clients ayant plusieurs départements, voulant les administrer de façon séparée.

Le mobile learning :

De plus en plus de LMS proposent des applications mobiles pour accompagner la plateforme en ligne. La mobile App a trois avantages : 1- Elle facilite l’apprentissage en mico-learning juste à temps en toute mobilité (cf. notre billet sur le sujet) 2- Elle permet le suivi de formation en mode offline et donc impose moins de contraintes en termes de connexion 3- Elle permet une expérience plus ergonomique du fait de l’épuration des fonctionnalités.

 

Le gaming :

Le gaming est une approche pédagogique qui donne ses fruits et qui impacte à la fois le contenu et la plateforme LMS à travers les leaderboard, les badges et d’autres approches de gamifications qui voient de plus en plus le jour et qui rendent la présence d’un LMS de plus en plus invisible.

La curation de contenu :

La curation de contenu consiste à sélectionner, éditer et structurer du contenu qu’on n’a pas développé soi-même à partir du Web. Cette tendance part du double constat qu’une grande partie du contenu existe sur Internet, mais qu’il est soit incomplet soit mal structuré, et que le développement de contenu est coûteux. Les plateforme LMS permettent justement de structurer un tel contenu sous forme de parcours pédagogiques et de les compléter par d’autres contenus ou des quiz par exemple. Cette tendance bénéficiera de plus en plus des possibilités du Cloud et de la démocratisation des Big Data qui permettent à un système d’analyser les données d’apprentissage d’un apprenant et de lui proposer des contenus adéquats sans intervention humaine.

Et Proactech LMS dans tout ça ?

Proactech LMS une plateforme SaaS, multi-clients évolutive qui se veut le fruit de plus de 10 années d’expérience dans le domaine du digital learning. Cette plateforme en 3 langues (français, anglais, arabe) est développée depuis 2012 par nos équipes pour répondre aux besoins à la fois standard et spécifiques en termes de gestion de la formation de nos clients et partenaires exerçant dans des secteurs aussi divers que variés. Proactech LMS a pour crédo de suivre et d’anticiper les tendances du marché du digital learning.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.