D’agricultrices à femmes d’affaires : l’e-Learning promeut l’autonomie économique

D’agricultrices à femmes d’affaires : l’e-Learning promeut l’autonomie économique

womanLes femmes sont au cœur de l’avenir du Kenya. Sur une population de 38 millions d’habitants, environ 17 millions de personnes (principalement des femmes et des enfants) vivent au niveau ou en dessous du seuil de pauvreté. Au cours des deux dernières décennies, plusieurs initiatives ont été lancées en Afrique pour tenter de résoudre ce problème par le biais de l’autonomisation économique des femmes. Une de ces initiatives est le Fonds Uwezo au Kenya.
(…)Le Fonds Uwezo a été appliqué dans les 290 districts du pays. Des subventions de 15 à 27 millions de KES, provenant du ministère de la Décentralisation, sont ainsi versées à des femmes, des jeunes et des handicapés pour promouvoir la création d’entreprise (produits ou services).
Uwezo a toutefois découvert que le principal problème n’était pas l’accès au financement, mais que les personnes n’osaient pas créer leur entreprise car elles ne savaient pas gérer les fonds. La Fondation Uwezo a donc noué un partenariat avec l’institut kenyan chargé de l’élaboration des programmes éducatifs pour créer une plateforme d’e-Learning permettant aux bénéficiaires des fonds d’élaborer des business plans, de gérer leurs subventions et d’acquérir des compétences de base en gestion des entreprises.
« L’e-plateforme d’Uwezo est inspirée d’un programme d’e-formation que nous avions conçu pour les enseignants des écoles kenyanes dans le cadre d’un exercice de renforcement des capacités. Nous avions ainsi appris à quelques 250 000 enseignants à utiliser du matériel pédagogique en ligne pour enseigner les programmes de l’éducation nationale. Un des éléments clés de cette plateforme d’e-learning est l’échange qui est mis en place entre les enseignants et leurs mentors à l’étranger, qui leur fournissent coaching et assistance. Nous avons eu l’idée d’appliquer cette expérience réussie aux femmes qui souhaitaient monter de petites entreprises », explique Esther Gacicio, directrice adjointe et spécialiste des programmes à l’institut kenyan chargé de l’élaboration des programmes éducatifs.
Les femmes apprenantes sont alors mises en contact avec des mentors en commerce et finance internationale, qui, grâce à la plateforme les accompagnent et les conseillent dans la gestion de leur entreprise (comment promouvoir leur affaire, prendre les bonnes décisions commerciales, gérer leurs finances, minimiser les pertes…)
La plateforme est une communauté en ligne où les membres peuvent interagir et parler de leurs expériences. Elle sert aussi de tremplin pour faire la promotion des entreprises et faire connaître et vendre les produits.
Les femmes kenyanes bénéficient également d’une formation en informatique pour acquérir les connaissances de base dans le domaine du numérique et savoir communiquer par e mail ou sur les réseaux sociaux.
Cependant, les conditions de connexion restent précaires ce qui peut empêcher les apprenantes d'exploiter la plateforme à tout moment.
(…)
« Ce portail est le premier de son genre en Afrique. Le ministère de la Décentralisation peut l’utiliser pour suivre les progrès réalisés par les programmes Uwezo, évaluer les éventuels problèmes rencontrés et apporter davantage de conseils d’un clic de souris », explique Esther Gacicio.(…)

From farmers to businesswomen: eLearning promotes economic empowerment
http://ela-newsportal.com/funding-women-business-eLearning/

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.