Apprentissage interactif : Quelle utilité ?

Apprentissage interactif : Quelle utilité ?

icone_

Qu'est-ce que l'interactivité ?

L’interaction est un concept issu de la communication et peut décrire tout processus où  l'action d'un participant influe sur l'action d'un autre participant. Ces participants ne sont pas forcément des êtres humains, les acteurs diffèrent selon la situation : Homme-Homme ; Homme-animal ; Homme-machine ; Homme-machine-Homme.

 

  1.       L'engagement de l'apprenant:

Pour faciliter l’implication de l’apprenant, le système d’apprentissage doit être repensé de manière à soutenir la motivation par l’action ;  ceci peut prendre la forme de parcours libres, d’instructions interactives de prise de décision ou d’immersion interactive.

Dans cette dernière configuration, les apprenants ont le contrôle sur leur environnement d'apprentissage. Ils sont tenus d'interagir avec l'écran chaque fois qu’un nouveau concept est présenté.

L’interactivité peut prendre la forme de jeux interactifs, simulation de situations réelles, d’avatars, d’histoires et de scénarios.

 

  1.       L'accessibilité de l'information:

Les aspects les plus importants de l'interactivité sont ceux qui assurent l'accessibilité et le contrôle de l'information. La navigation joue alors un rôle structurant en facilitant un encodage cognitif et physique de l'information par une organisation du contenu.

Le contrôle de l'information par l'apprenant en sélectionnant par exemple les informations ou le débit de présentation permet de tisser des connaissances selon un mode additif plutôt que substitutif et contribue ainsi à maintenir le lien  entre les connaissances antérieures de l'apprenant et la connaissance, l'attitude ou la compétence à acquérir.

Pour les concepteurs pédagogiques, le défi consiste à structurer le contenu et les liens entre les différentes parties de ce dernier de manière à accorder une autonomie à l’apprenant.

 

  1.       La clarification des informations:

Le feedback est l’étape la plus cruciale d'un module e-learning; qu’il s’agisse de cours purement académiques ou des formes de cours plus sophistiquées (ex. simulations, serious games, jeux de rôles, etc.), la compréhension profonde d’un concept en particulier ou d’un cours dans sa globalité est généralement validée par un feedback. Concevoir une bonne rétroaction est donc une partie importante de la conception pédagogique d’un cours.

Le feedback joue un rôle:

  • éducatif,
  • de motivation,
  • de reconnaissance.

On peut donc opter pour plusieurs types de feed-back selon le sujet traité ou la cible d’apprenant visée :

  • Feed-back par communication de la performance : offre aux apprenants une évaluation sommative après avoir répondu à un ensemble de tâches. Cette rétroaction contient des informations sur le niveau de performance atteint pour cet ensemble de tâches (par exemple, le pourcentage de tâches correctement résolues).
  • Feed-back par communication du résultat : fournit aux apprenants des informations sur la justesse de leur réponse  (par exemple, correct / incorrect).
  • Feed-back par communication de la réponse correcte : fournit la bonne réponse à l'instruction donnée.
  • Feed-back par soumissions multiples jusqu’à validation de la bonne réponse : possibilité de soumettre plusieurs réponses (pour une même question), jusqu’à ce que l’apprenant ait trouvé la bonne.
  • Feed-back à plusieurs tentatives :  tentatives de réponses multiples  pour une même instruction.
  • Feed-back élaboré : apporte des précisions complémentaires pour appuyer la bonne réponse.
  1.       La pratique

Il ne suffit pas de fournir aux apprenants des informations toutes prêtes, il est également essentiel que les apprenants comprennent comment cette même information peut être utilisée dans son contexte. Si on vous enseigne par exemple l'utilisation d’un logiciel en se contentant de vous lister ses différentes fonctionnalités, vous ne connaîtrez cette application qu'en théorie, mais serez-vous vraiment en mesure d’appliquer toutes les notions acquises pour utiliser efficacement le logiciel pour accomplir votre travail ?

Il faut donc s’assurer d'inclure des cas pratiques et des scénarios de mise en situation pour que les notions soient bien assimilées : «C'est en forgeant qu'on devient forgeron !  » .

Des articles :

"3 Reasons Why We Have Interactive E-Learning"http://blogs.articulate.com/rapid-elearning/3-reasons-why-we-have-interactive-e-learning/

"L'interactivité dans l'apprentissage: la perspective des sciences cognitives" http://www.medvet.umontreal.ca/techno/eta6785/articles/apprentissage_et_sciences_cognitives.PDF

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.